Etienne Traoré : « Pour la première fois je suis habité par des doutes à propos de la rupture avec le système Blaise Compaoré ! »

Un post qui retient les attentions sur Facebook ce dimanche matin, celui du Professeur Etienne Traoré, allié politique du MPP avec son parti Burkina Yirwa.  Revenant sur la campagne électorale qui a précédé les élections municipales du 22 mai 2016, l’enseignant de philosophie morale et politique se dit extrêmement déçu. Pourquoi? Lisez plutôt! Lire la suite

Municipales 2016 : A Dori, le fils sur les traces du père

FB_IMG_1464316838331.jpg
© photo : BB Sawadogo

Le député Aziz Diallo, fils de feu Arba Diallo (qui fut député-maire de la ville) en passe d’être le maire de #Dori avec son parti le PDS/METBA.

Les résultats provisoires proclamés par la CENI donnent le parti en tête avec un score confortable :

PDS/METBA : 104 sièges

MPP : 51 sièges

UPC : 12 sièges

CDP : 5 sièges

Elections au Burkina : Contenu du Pacte de bonne conduite signé par tous les acteurs

12196336_1076610532384064_2369558286137329469_nLe vendredi 21 août 2015, acteurs de la vie politique, de la société civile, des médias et agences de communication ont pris l’engagement d’œuvrer dans ces périodes sensibles, pour la sauvegarde de la paix, de la concorde sociale et de l’unité nationale par l’acceptation des diversités d’options, d’opinions politiques et le rejet de la violences sous toutes ses formes. Pour matérialiser cet engagement de préserver l’intérêt supérieur du Burkina durant la période électorale, les différents acteurs ont signé un Pacte de bonne conduite. A l’approche des campagnes pour les élections présidentielle et législatives, il est de bon ton que tous se rappellent ou se souviennent dudit pacte. Lire la suite

Alcools frelatés à Ouagadougou : Le commerce de la mort !

alcoolLe phénomène de la commercialisation des alcools dits frelatés a pris des proportions inquiétantes dans la capitale burkinabè depuis ces dernières années. Les unités de production de ces boissons aux origines et à la qualité douteuses foisonnent dans les quartiers, dans une insouciance déconcertante. Elles déversent des quantités inimaginables de redoutables liquides, tuant à petit feu, dans les circuits de la consommation, au grand péril de la santé publique. La situation est si préoccupante qu’il devient de plus en plus impossible de distinguer le vrai du faux. Lire la suite

Ollo Kambou, adjudant-chef à la retraite : « Ceux qui ont tué Sessouma Guillaume sont là, c’est moi il a suivi dans les tortures»

Diffusée pour la première fois le 20 décembre 2014 sur Ouaga fm, l’interview avait été exceptionnellement rediffusée à la grande demande des auditeurs de la radio. L’entretien du journaliste Ismael Ouédraogo avec cet ex détenu qui a décidé de briser le silence a marqué plus d’un. Ollo Kambou adjudant-chef à la retraite réhabilité en 1992 est un ancien militaire qui a fait le tour de l’armée burkinabè. Pendant une heure d’échanges, des révélations sont faites, des noms sont cités. Aucun sujet n’est tabou dans ce témoignage poignant.

Je vous propose la substance de cette interview qui a reçu en juillet dernier, le Prix Galian de la catégorie « Interview Radio » et le Prix Spécial Radio du CNT. Lire la suite

Ils ont dit

IMG_6195M. et Mme Kologho (parents de Kologho Appolinaire, un des martyrs du coup d’Etat du CND)

Le père : « J’ai la famille ici, mais moi je suis au village. C’est là-bas qu’ils m’ont informé de venir parce que mon enfant est décédé. Arrivé, ils m’ont tout expliqué.  On ne peut pas dire autrement, mes condoléances à nous tous. Nous attendons qu’après l’enterrement, les responsables soient jugés. Nous n’avons pas eu d’enfant, nous n’avons eu qu’un seul garçon. J’ai la famille mais ma femme et moi n’avons eu qu’un seul  enfant. »

La mère : «C’est mon unique fils que je viens de perdre, qu’ils m’ont arraché. Je prie pour le repos de son âme. Nous attendons de voir ce que les autorités feront pour la question de la justice.»

Valère Somé

Valère Somé, auteur de l'ouvrage « Les nuits froides de décembre, l’exil ou… la mort »
Valère Somé, auteur de l’ouvrage « Les nuits froides de décembre, l’exil ou… la mort »

« Je n’ai aucun ressentiment vis-à-vis de mes tortionnaires. L’homme qui porte la haine en lui se détruit. C’est pour dire aux jeunes de savoir se surpasser et que la haine ne construit pas une famille, elle ne construit pas un pays ».

Rapport général de la CRNR : Bilan des divers crimes enregistrés par la Commission

arton63847La Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a remis ce 14 septembre 2015, son rapport général au Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Voici l’extrait de ce rapport en ce qui concerne le bilan des divers crimes commis au Burkina après l’indépendance. Ce bilan est fait dans la première partie du rapport qui aborde l’état de la Nation.

1.2.1. Un lourd passif de crimes divers

La Commission a enregistré 5065 dossiers de divers crimes. L’analyse de ces affaires distingue, les crimes de sang et autres atteintes à l’intégrité physique ; les crimes économiques et autres atteintes aux biens; les cas d’injustice et d’inégalités sociales. Les crimes sont classés en deux périodes suivant le niveau de leur traitement, de 1960 à 1999, pour les dossiers recencés ou non par le Collège de Sages, et de 1999 à septembre 2015 pour les dossiers recencés par la Commission.

1.2.1.1. Au titre des crimes de sang et autres atteintes à l’intégrité physique Lire la suite

Processus électoral : Informations utiles

arton51039– La mission de l’OIF qui séjourne depuis le 24 août à Ouagadougou dans le cadre de l’audit du fichier électoral de la CENI a donné son verdict ce 2 septembre 2015. Le fichier électoral a été jugé fiable et conforme aux standards internationaux par l’équipe de la mission dirigée par le général Sangaré, président du Réseau des compétences électorales francophones (RECEF).

– Depuis le 11 aout 2015, la publication provisoire des listes électorales est effective. Ces listes peuvent être consultées dans les sièges des démembrements, au siège de la CENI et sur son site internet www.ceni.bf

– Pour le processus de consultation par téléphone portable, il suffit d’envoyer : MOT CLE+ESPACE+NUMERO DE VOTRE CARTE D’ELECTEUR au 3333

Les mots clés sont :

VC pour connaitre la validité de sa carte

BV pour connaitre son bureau de vote

AJ pour souscrire à un rappel le jour j

CENI pour recevoir une information de la CENI

– Bilan de la mise à jour exceptionnelle du fichier électoral : Avec 892 239 nouveaux inscrits, il est noté une évolution de 11% comparativement à l’enrôlement de 2012 et de 2014. On dénombre ainsi pour cette année, 5.542.253 inscrits répartis dans 17.931 Bureaux de vote.

Cheriff Sy s’est exprimé ce 31 août au siège de l’ONU : Voici le contenu de son discours

Cheriff Moumina Sy, président du CNT, Burkina Faso
Extrême gauche, Cheriff Moumina Sy, président du CNT ( Burkina Faso )

Le président du Conseil national de la transition, Cheriff Moumina Sy, s’est exprimé ce 31 août au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, où se tient la quatrième Conférence mondiale des Présidents de Parlement sous le thème «Mettre la démocratie au service de la paix et du développement durable: construire un monde tel que le veut le peuple ».

Voici le contenu de son discours.

Lire la suite

Pr Abdoulaye Soma : « On n’a pas su tirer meilleur profit de la situation de la transition »

Du 3 au 6 août dernier, la Deustche Welle Akademie a réuni six journalistes Burkinabè et six journalistes Allemands autour d’un « dialogue des médias ». Ce séminaire de plusieurs jours avait pour objectif de faire connaître les enjeux de la transition démocratique burkinabè auprès des publics allemands et européens. Dans cette optique, a fait partie des personnes rencontrées, le professeur Abdoulaye Soma agrégé de Droit, enseignant chercheur à l’université de Ouagadougou, spécialiste de Droit constitutionnel. A l’heure où l’actualité nationale est dominée par des questions juridiques et à moins de deux mois de la fin de la transition, nous vous proposons le contenu de l’échange avec les journalistes qui s’est déroulé pas avec Abdoulaye Soma conseiller du premier ministre, mais avec Abdoulaye Soma dans sa casquette de technicien de Droit, analyste politique, président de la société burkinabè de Droit constitutionnel.

La Constitution du Burkina est-elle solide pour résister aux évènements ?

Le constitutionnaliste Abdoulaye Soma
Le constitutionnaliste Abdoulaye Soma

Pr Abdoulaye Soma : Evidemment qu’on peut trouver des critiques à adresser à cette Constitution tant elle est perfectible. Il y’a beaucoup de choses qu’on peut améliorer dans cette Constitution mais il est aussi avéré que c’est une Constitution qui a permis de régler la transition. Puisque c’est une Constitution applicable pendant la transition et pour l’instant elle n’a pas bloqué le fonctionnement des institutions de la Transition. Ça veut dire que c’est une Constitution qui est adaptée à la situation, praticable dans la situation.

La date de la tenue des élections sera-t-elle respectée ?

Lire la suite