Rapport général de la CRNR : Bilan des divers crimes enregistrés par la Commission

arton63847La Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a remis ce 14 septembre 2015, son rapport général au Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Voici l’extrait de ce rapport en ce qui concerne le bilan des divers crimes commis au Burkina après l’indépendance. Ce bilan est fait dans la première partie du rapport qui aborde l’état de la Nation.

1.2.1. Un lourd passif de crimes divers

La Commission a enregistré 5065 dossiers de divers crimes. L’analyse de ces affaires distingue, les crimes de sang et autres atteintes à l’intégrité physique ; les crimes économiques et autres atteintes aux biens; les cas d’injustice et d’inégalités sociales. Les crimes sont classés en deux périodes suivant le niveau de leur traitement, de 1960 à 1999, pour les dossiers recencés ou non par le Collège de Sages, et de 1999 à septembre 2015 pour les dossiers recencés par la Commission.

1.2.1.1. Au titre des crimes de sang et autres atteintes à l’intégrité physique

Les homicides

La Commission a répertorié les personnes tuées dans l’exécution des coups d’Etat; les assassinats politiques; les décès; suite à des bavures ou actes de torture; les disparus suite à des enlèvements ou à des interpellations; les morts suspectes.

En plus des cent vingt-huit (128) crimes de sang enregistrés par le Collège des Sages,dix sept (17) nouveaux cas ont été enregistrés par la CRNR. Au total cent quarante cinq (145) cas de crimes de sang ont été enregistrés.

Les atteintes à l’intégrité physique

En plus des quarante neuf (49) cas enregistrés par le Collège de Sages, cinquante sept (57) nouveaux cas ont été relevés par la CRNR. Au total cent six (106) cas d’atteintes à l’intégrité physique ont été enregistrés.

Les victimes de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014

Durant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre, 34 morts ont ete enregistré dont un cas a été porte a la CNRN.
Plusieurs centaines de blessés ont également été rapportés dont un cas a été présenté a la Commission.
1.2.1.2. Au titre des crimes économiques et autres atteintes aux biens 

Les crimes économiques et ateintes aux biens concernent les auteurs de crimes économiques coupables d’indélicatesse vis-à-vis des biens publics, et dont l’Etat est la victime; des victimes spoliées ou ayant perdu leurs biens lors des manifestations.

On note :

-neuf cent quatre vingt trois (983) cas de crimes économiques et d’atteintes aux biens publics comme privés;

– et deux cent soixante-quinze (275) cas déjà relevés par le Collège de Sages.
Au total de 1960 à Septembre 2015, 1mille deux cent cinquante huit (1258) cas de crimes économiques et autres atteintes aux biens ont ete enregistrés.
1.2.1.3. Au titre des injustices et inégalités sociales

Il s’agit notamment des cas de carrière brisées, des sanctions et affectation arbitraires, des abus de pouvoir, etc.

En ce qui concerne les injustices et inégalités sociales, on note :

– quatre mille sept (4007) cas de contentieux administratifs, d’injustices et d’inégalités résultant de la crise de la gouvernance;

– et huit cent soixante-treize (873) cas relevés par le Collège de Sages.

Au total, de 1960 à Septembre 2015, quatre mille huit cent quatre vingt (4880) cas de contentieux administratifs, d’injustices et d’inégalités ont été enregistrés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s